Quand vous tombez amoureux(se) de votre ami(e), vous avez peur d’avouer vos sentiments pour ne pas perdre le lien particulier qui vous unit à cette personne. C’est vrai que l’amitié entre un homme et une femme peut évoluer. Parfois elle finit soit en amour, continue en simple amitié ou finit par une rupture. Dire à un(e) ami(e) que les sentiments que vous ressentez pour lui ou elle vont au delà d’une simple camaraderie est une épreuve qui a séparé ou rapproché beaucoup de personnes.

Étudier le terrain
L’aveu des sentiments peut affecter la cordialité entre deux amis. Si l’un ne partage pas ce que l’autre ressent, cela peut déboucher à la longue sur une dispute. En effet, l’amoureux(se) aura tendance à espérer que l’autre ressente la même chose. Il ou elle pourra faire des crises de jalousies si son acolyte a d’autres relations. Ce qui finira par agacer l’autre.
Pour éviter une fin malheureuse, il faut tout d’abord passez en mode d’observation, essayez de déceler dans cette relation les signes qui ne trompent pas. Vous pouvez utilisez des petites allusions pour observer chez l’autre sa réaction ou ses réponses. Si un gêne s’installe plutôt froid ce n’est pas bon signe, si cela le/la fait exploser de rire ou faire des remarques du genre : « Ça va pas dans ta tête ! », il vaut mieux laisser de côté votre idée d’en parler. Si un gêne s’installe mais qu’il est sous tendu par un rougissement, que les paroles laissent place aux regards c’est bon signe. Ne dit on pas que les yeux sont le reflet de l’âme ? Enfin vous n’êtes quand même pas bête et vous saurez faire la différence. Cette étape est cruciale et doit se faire en douceur, il vous faut être objectif et conscient que si ca bloque il ne faut pas insister.

certes expliquer dès le début à votre camarade les sentiments qui vous anime pour éviter de perdre le temps. Si vous attendez trop longtemps, vous pourrez être considéré(e) comme un frère ou une sœur.  
Si vous avez pris connaissance de vos sentiments quelques mois après le début de votre amitié, informez toujours votre ami(e). Mieux vaut être sincère que de vivre dans le désespoir… Votre compère saura comment se comporter avec vous et vous verrez d’un commun accord si votre relation peut marcher ou pas.

Continuez d’êtres proches et essayez de trouver le bon moment.
Certaines personnes arrivent à rester amis. Après une discussion franche, ils se rendent compte que le lien amical qui les unit est plus fort ou intéressant que d’avoir une histoire d’amour.

Comme tout sujet important il y les bons moments et les mauvais moments pour annoncer ce genre de choses. Si votre ami(e) est en période de stress important, si il/elle vit des moments difficiles amoureusement ou autre, si il/elle est fatigué(e) ou débordé(e) ce n’est bien évidemment pas le bon moment. Tout comme il ne faut pas lancer ce sujet là au milieu d’une conversation qui n’a rien à voir, là pour le coup l’effet de surprise sera garanti mais pas le résultat.

Il est aussi possible de rester à l’étape numéro une, et de laissez l’autre venir à vous, mais attention il faudra alors vous armer de patience et savoir que ce jour n’arrivera peut être jamais

Être en couple.
Les belles histoires d’amour commencent par une étape de connaissance. Chaque partenaire prend le temps de connaitre son prétendant. Rendez vous indispensable à votre ami(e). Si elle ou il est en couple avec d’autres hommes ou femmes, ne faites pas de crise de jalousie.

Vous avez tâté le terrain, puis doucement vous avez amené le sujet, il vous semble que tout confirme que les sentiments sont partagés donc là c’est le moment de déclarer ce que vous avez sur le coeur. Toutefois attention, il est capital que vous modériez vos propos !

Votre ami(e) doute peut être, il/elle est peut être dans un jeu de séduction sans sentiment amoureux et c’est pourquoi il vous faut être prudent !

Évitez les déclarations directes et passionnées du genre : « Je t’ai toujours aimé ! », « Tu es l’homme/la femme de ma vie ! », « Je ne dors plus, je ne pense qu’à toi ! » … Même si vous êtes bouleversé(e), sous l’emprise de vos émotions ne confondez jamais vitesse et précipitation

LAISSER UN COMMENTAIRE