Dans plusieurs de ses déclarations passées, Oprah Winfrey, l’une des personnalités les plus connues et aimées des États-Unis selon l’institut Gallup, avait clairement affirmé n’avoir aucune intention de se présenter comme candidate aux élections présidentielles. Mais depuis une récente entrevue diffusée mercredi sur la chaîne Bloomberg, Oprah aurait changé de position. Une décision influencée par la récente victoire de Donald Trump.

La populaire animatrice de talk-show était en entrevue en décembre avec David Rubenstein, de la chaine Bloomberg, pour sa nouvelle émission de télévision diffusée pour la première fois cette semaine.

Lors de son entretien avec Oprah, M. Rubenstein a dit à Oprah;

« N’avez-vous jamais pensé que, compte tenu de la popularité que vous avez () vous pouviez effectivement vous présenter à la présidence et être élue? »

Winfrey semblait surprise par la question alors que le public applaudissait, puis elle répondit:

«Je n’avais jamais envisagé que ce serait même une possibilité», a répondu Oprah.

Puis l’intervieweur, le milliardaire David Rubenstein, soulignant que l’expérience politique n’était plus un critère, sous-entendu depuis l’élection de Donald Trump, Oprah a ajouté: «c’est ce que je croyais!»

«Je pensais que je n’avais pas assez d’expérience, que je n’en savais pas assez, et maintenant je me dis… Oh… Oh!» a-t-elle dit dans un sourire malicieux, avec l’air d’une personne chez qui une idée vient soudainement de jaillir.

Pour rappel, l’actuel président americain, Donal Trump n’avait jamais occupé un poste politique ou une fonction publique avant son élection en novembre.

L’animatrice a aussi abordé ses 25 ans d’animation de son émission bien connue, dont le «but était de faire savoir aux gens qu’ils sont beaucoup plus similaires que différents».

Alors ne soyez pas surpris de la voir en campagne en 2020!

afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE