C’est un flot de messages de remerciement que reçoit le Togolais, Francis Koné, évoluant au FC Slovacko, en République Tchèque. Grâce à son geste de premier secours, empêchant le gardien de but des Bohemians 1905 de Prague de s’étouffer avec sa langue, lors d’un match de championnat, le 25 février, il est devenu un héros.

Pour qui connaît les Tchèques pour leur racisme poussé envers des hommes de couleur, le geste qui a sauvé la vie au gardien du club Bohemians 1905 Prague, Martin Berkovec a fait taire des supporters racistes du moins du temps de son geste.

Le gardien Martin Berkovec s’est retrouvé au sol, inconscient, après un choc violent avec son défenseur Daniel Krch. Francis Koné qui était si près du gardien au moment du choc, a réagi vite en réussissant  à ressortir la langue avalée par le portier, alors en danger de mort.

«  »J’étais tout près, parce que j’étais aussi dans l’action », raconte le joueur qui n’a pas hésité une seule seconde à assister le portier qui mourait. D’après le porte-parole du club Bohemians, Tomas Mutinsky, «dans ce genre de situation, chaque seconde compte. La personne qui avale sa langue commence à s’étouffer, le cerveau est privé d’oxygène. Il faut agir le plus vite possible. Si Martin se trouve aujourd’hui dans un état stable, une très large part du mérite  revient à Francis».

Image de prévisualisation YouTube

Il faut dire que le geste  du ressortissant du Togo a été vite apprécié par des supporters du Bohemians 1905 Prague. « Je prie le FC Slovacko de transmettre mes remerciements à Koné. Aujourd’hui, il m’a appris quelque chose. Et pas seulement à moi », a écrit un supporter sur Twitter.

« Deux types sont assis à côté de moi, raconte un fan. Racistes. Leur vocabulaire, c’est « le nègre » et « le singe ». Et puis arrive le choc. Des secondes interminables. Martin gît par terre et ne bouge pas. Koné est le premier à être là. Il ressort la langue du gardien. Un adversaire. Un Noir. Tout le stade se tait. Les deux types aussi. Je m’en fous du résultat (0-0). Martin sera OK, Francis Koné l’a aidé. Un adversaire ? Un Noir ? Un homme ! »

Sur sa page Facebook, un post de Francis Koné en français, anglais et en tchèque a été largement partagé avec un flot  de commentaires.

koface

Avec plus de 33 commentaires, tous le félicitent tandis que d’autres remercient Dieu.

« Thank God for Men such as yourself. You are an asset to humanity and selflessness. God Bless you sir, for I do not know you, but God surely does », écrit Ken Creasy.

Même son de cloche avec Andrea Bauer  qui dit: « Je viens de lire un article concernant ce fait. Je ne vous connais pas du tout, jamais entendu parler de ces clubs car je suis Française mais vous avez eu une réaction rapide et utile qui a permis de le sauver. Bonne continuation ».

Réagissant pour dire merci à Koné, le gardien adverse a  de son côté écrit: « Je tiens à remercier Francis Koné, dont la promptitude m’a sauvé. Encore une fois MERCI ! », a écrit sur Facebook Martin Berkovec, qui souhaite rencontrer bientôt son sauveur.

afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE