Le 17 mai 2012, un décret proposant une baisse de 30% dans la rémunération des membres du gouvernement et du président de la République a été adopté. C’était l’une des mesures phares de la campagne de François Hollande.
Avant le décret, les ministres étaient payés 14.200 euros par mois, tandis que le Premier ministre avait le droit à 21.300 euros mensuels.

France : quel est le salaire d’un ministre, et quels sont ses avantages après son mandat ? 0

BY AMADOU BAILO DIALLO ON 5 MARS 2017 ECONOMIE

ministre

Le 17 mai 2012, un décret proposant une baisse de 30% dans la rémunération des membres du gouvernement et du président de la République a été adopté. C’était l’une des mesures phares de la campagne de François Hollande.
Avant le décret, les ministres étaient payés 14.200 euros par mois, tandis que le Premier ministre avait le droit à 21.300 euros mensuels.
Publicité 

  
 

Mais aujourd’hui, il faut noter qu’un ministre gagne 9.940 euros brut par mois. Le Premier ministre, lui, touche 14.910 euros brut.
En plus de cette somme, les ministres du gouvernement disposent de plusieurs avantages : un accès gratuit en première classe au réseau SNCF ainsi qu’un quota de déplacements aériens, la mise à disposition d’un parc automobile, d’une voiture de fonction et d’un chauffeur, de dépenses téléphoniques et courrier, ainsi qu’un logement de fonction, ou d’une prise en charge par l’État d’un autre logement, d’une superficie maximale de quatre-vingt mètres carrés, auxquels s’ajoutent vingt mètres carrés par enfant à charge.
Quels avantages après leur mandat ?
Contrairement au président de la République, les anciens ministres ne touchent pas de «salaire à vie». Ils ont le droit à des indemnités de cessation de fonction durant les six mois suivant leur départ. Toutefois, ces indemnités ne sont perçues qu’à condition que les anciens ministres ne récupèrent pas leur possible siège de parlementaire, ni ne reprennent aucune activité rémunérée. Ces indemnités correspondent même montant touché pendant leur activité de ministre.
Les ministres perdent tous leurs autres avantages. Ce n’est cependant pas le cas du Premier ministre, qui conserve à vie son titre, mais aussi une protection policière s’il le désire, une voiture avec chauffeur, un bureau, et un employé de bureau à son service.

Directmatin.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE